Accueil
À propos du site
Liste des sujets
Pages essentielles
Bibliographie
Aide
Commentaires
{forme correcte} Forme correcte
{forme fautive} Forme fautive
{exemple} Exemple

Typographie > Années, dates, nombres et pages

La présente page suggère des normes relatives à la manière d'écrire les années, dates, nombres et pages. Elle explique aussi la différence entre les calendriers julien et grégorien.

Années et dates

Indication de l'année : L'année ou l'intervalle d'années de composition d'une œuvre s'indique entre parenthèses à la suite du titre et, le cas échéant, du numéro d'opus.

{exemple} Hector Berlioz, Symphonie fantastique, op. 14 (1830)
{exemple} Charles Gounod, Le temple de l'harmonie (1869)
{exemple} Richard Wagner, Die Feen (1833-1834)

Intervalles d'années : On écrit au long les intervalles d'années correspondant aux événements historiques, aux années de naissance et de mort d'une personne et aux années de composition des œuvres. Les années sont liées par un trait d'union (par un tiret demi-cadratin en anglais; en dash, Alt+0150 sous Windows) et non par une barre oblique. L'utilisation que font du tilde (~) ou de tout autre symbole plusieurs graphistes ne devrait pas servir de caution.

{forme correcte} la saison lyrique 2001-2002
{forme fautive} la saison 2001-2, 2001-02
{forme fautive} la saison 2001~2002
{forme fautive} la saison 2001•2002

Il est possible dans certains cas d'abréger les dates en ne conservant que les dizaines.

{forme correcte} la guerre de 14-18

Abréviation des intervalles d'années dans les traditions américaine et britannique : Les éditeurs américains et britanniques ont souvent recours à l'abréviation des intervalles de dates, et il est bon de connaître les principes utilisés (voir aussi la section sur les intervalles de pages).

{exemple} 1900-1950, 1904-5, 1910-18, 1950-2002

{exemple} 1900-1950, 1910-18, 1924-5, 1970-5

Utilisation de prépositions dans les intervalles d'années : On doit utiliser les prépositions de et entre et non un trait d'union ou un tiret lorsqu'on utilise un intervalle d'années.

{forme correcte} Il a écrit cette pièce entre 1851 et 1853.
{forme fautive} Il a écrit cette pièce entre 1851-1853.
{forme correcte} Ils ont vécu à Londres de 1920 à 1928.
{forme fautive} Ils ont vécu à Londres de 1920-1928.

Années approximatives : Les dates approximatives sont indiqués par l'abréviation v. (pour vers). L'usage en anglais est d'utiliser l'abréviation c. ou ca. (pour circa).

{exemple} v. 1630-1648 {seule la première date est approximative}
{exemple} v. 1690-v. 1740 {les deux dates sont approximatives}

Années de naissance : On utilise l'expression né en suivi de l'année dans le cas d'une personne encore vivante plutôt qu'une date ouverte. Dans le cas d'un ensemble, p. ex. un quatuor à cordes, on peut écrire formé en ...

{forme correcte} Michael Finnissy (né en 1946)
{forme fautive} Michael Finnissy (1946-)
{forme fautive} Michael Finnissy (1946-    )
{forme fautive} Michael Finnissy (1946-...)
{exemple} Kronos Quartet (formé en 1973)

Pour faciliter le tri dans une base de données, il peut être utile d'utiliser 9999 comme année de mort pour les personnes vivantes, et ce, sans trop craindre l'impact d'un « bogue de l'an 10000 ».

La pertinence de fournir les années de naissance et de mort des personnes est présentée ailleurs.

Années de naissance et de mort dans les sources allemandes : L'astérisque (*) et la croix () désignent l'année de naissance et l'année de mort dans les sources allemandes, plus particulièrement les ouvrages de référence.

{exemple} *1800, †1925

Années de règne : Pour indiquer les années de règne d'un souverain, on peut utiliser l'abréviation reg. (pour regnavit).

{exemple} Victor-Emmanuel III (1869-1947, reg. 1900-1945)

Une façon peu usitée (vue au musée du palais d'Amalienborg, à Copenhague), mais qui pourrait s'avérer pratique dans un contexte où il est souvent question de têtes couronnées, est d'utiliser une année de début de règne entre l'année de la naissance et celle de la mort, cette dernière marquant en même temps la fin du règne.

{exemple} Victor-Emmanuel III (*1869-1900-†1945)

Année de révision : Pour dater avec précision une œuvre qui a fait l'objet d'une révision, on utilise l'une ou l'autre des formes illustrées dans les exemples suivants.

{exemple} (1915, revu en 1917)
{exemple} (1915, révision 1917)

Jour de la semaine et date : On met l'article devant une date seulement lorsqu'elle est utilisée dans le corps du texte.

{exemple} Le vendredi 5 avril 2002 {dans le corps du texte}
{exemple} Vendredi 5 avril 2002 {dans une liste}

Intervalles de jours : On utilise la préposition au ou le trait d'union pour joindre deux dates, mais la virgule pour une série de dates non contiguës.

{forme correcte} 25 au 27 novembre
{forme correcte} 26, 28, 30 novembre
{forme correcte} 25-27 novembre
{forme fautive} 26-28-30 novembre

Références à une décennie : Comme le XXIe siècle est maintenant une réalité, il est préférable, par souci de précision, d'écrire les décennies du XXe siècle au long plutôt que de se limiter aux dizaines. Par souci de précision, on écrira au long même dans des textes portant sur des siècles antérieurs.

{forme correcte} les années 1960
{forme fautive} les années 60
{forme fautive} les années '60

Tournant du siècle : L'expression au tournant du siècle risque de désigner pour plusieurs pendant encore longtemps la fin du XIXe siècle et le début du XXe. Par souci de précision, il est préférable de préciser au tournant du XXe siècle.

Parties de siècles : Il peut être utile, surtout dans les listes ou tableaux dans des textes sur la musique ancienne, d'utiliser une fraction pour indiquer une partie de siècle.

{exemple} XII1/4 {premier quart du XIIe siècle}
{exemple} XIII2/2 {deuxième moitié du XIIIe siècle}

Marque du pluriel pour les siècles : Le mot siècle prend la marque du pluriel si le déterminant défini (le ou au) est au pluriel.

{exemple} Les XIXe et XXe siècles {déterminant au pluriel, siècle au pluriel}
{exemple} Le XIXe et le XXe siècle {déterminant au singulier et répété devant chaque adjectif ordinal, siècle au singulier}
{exemple} La musique du Moyen Âge (VIe au XVe siècle) {mention des siècles entre parenthèses sans utilisation de déterminant, siècle au singulier}

Nombre d'années (ou d'autres quantités) : On utilise l'expression il y a plus de seulement lorsque le nombre d'années n'est pas un chiffre rond.

{forme correcte} Il y a 32 ans.
{forme correcte} Il y a plus de 30 ans.
{forme fautive} Il y a plus de 32 ans.

Typographie : On n'utilise jamais d'espace insécable pour séparer les groupes de trois chiffres dans les années.

{forme correcte} 1883
{forme fautive} 1 883

Lieux et années de naissance

Le New Grove Dictionary of Music and Musicians utilise une technique permettant un grand degré de précision pour les lieux et les années de naissance au sujet desquels il subsiste un doute : le point d'interrogation se rapporte à un élément ou à un groupe d'éléments selon qu'il est collé ou non. Cette technique peut s'avérer utile dans des compilations.

?Paris, 25 décembre 1500 {probablement à Paris, le 25 décembre 1500}
Paris, ? 25 décembre 1500 {à Paris, probablement le 25 décembre 1500}
Paris, ?décembre 1500 {à Paris, en 1500, probablement en décembre}
Paris, ? décembre 1500 {à Paris, probablement en décembre 1500}
Paris, ?1500 {à Paris, probablement en 1500}
?Paris, 1500 {probablement à Paris, en 1500}
?Paris, ?1500 {probablement à Paris, probablement en 1500}
Paris, 25 décembre ?1500 {à Paris, le 25 décembre, probablement en 1500}
Paris, 25 ?décembre 1500 {à Paris, le 25e jour d'un mois qui est probablement décembre, en 1500}

Années incertaines

Les années au sujet desquelles il subsiste un doute et que l'on propose sous toute réserve s'écrivent entre crochets. On peut aussi avoir recours aux raffinements illustrés plus bas.

Année connue mais non précisée dans la source : [1912]
Année suggérée mais sans certitude absolue : [1912?]
Décennie incertaine : [19??]
Décennie probable : [191?]
Décennie certaine : [191.]
Année approximative : [v. 1912]

Calendriers julien et grégorien

Changement de calendrier : Lorsqu'on utilise des sources relatives à la musique en Angleterre et en Russie, il faut faire attention au passage du calendrier julien au calendrier grégorien, adopté par le pape Grégoire XIII en 1582 pour corriger des erreurs dans le calendrier julien. Ainsi, le 2 septembre 1752 a été suivi par le 14 septembre 1752 en Angleterre, et le 1er février 1918 est devenu le 14 février 1918 en Russie. Pour obtenir la date grégorienne, il faut donc ajouter 12 jours au XIXe siècle et 13 jours au XXe.

Abréviations : On voit souvent dans les ouvrages en anglais les abréviations O.S. et N.S. pour old style et new style; les abréviations a.s. et n.s. pour ancien style et nouveau style ne semblent pas courantes en français (même si les termes le sont), mais pourraient fort bien être utilisées.

Conventions utilisées dans le New Grove : La première édition du New Grove Dictionary of Music and Musicians utilise le calendrier grégorien pour les sujets russes, et le calendrier julien pour les sujets anglais jusqu'en 1752. La deuxième édition donne les dates dans les deux calendriers pour les sujets russes (p. ex. sous la forme 2/14 juin 1835) et utilise le calendrier julien pour les sujets anglais jusqu'à l'année du changement.

Possibilité de deux années de naissance pour une même personne : Dans le cas de personnes nées actives avant 1918 et nées ou mortes dans les 11, 12 ou 13 derniers jours d'une année, il faut s'assurer du système utilisé par la source dans laquelle on trouve la référence et donner la date en fonction du calendrier grégorien. Certains ouvrages pourraient donner une année sans préciser le calendrier utilisé.

Nombres

Nombres : Il existe plus d'une approche à la façon d'écrire les nombres. La méthode proposée ici paraît la plus simple. Les nombres de un à 9 inclusivement s'écrivent en lettres, et les nombres entiers à partir de 10 s'écrivent en chiffres. Lorsque les deux cas se retrouvent dans une même phrase, on utilise uniquement des chiffres. Le un et un nombre placé en début de phrase s'écrivent toujours en lettres, et ce, même si le reste de la phrase comprend d'autres nombres.

{exemple} Les symphonies de Mahler se composent de deux à cinq mouvements.
{exemple} Il a écrit quelque 800 pages de musique.
{exemple} Cette sonate en 2 mouvements fait appel à 15 thèmes reliés entre eux.
{exemple} Douze ans plus tard, après avoir écrit 21 symphonies, il décide de poser sa plume.

Abréviations des nombres ordinaux : La terminaison utilisée pour abréger les nombres ordinaux est toujours réduite à sa plus simple expression. En allemand, les nombres ordinaux sont identifiés par un point après le chiffre, de telle sorte que Charles-Quint devient Karl V., qui se prononce Karl der Fünfte.

{forme correcte} 1er(s), 1re(s), 2e(s), 19e siècle, XIXe siècle
{forme fautive} 2ème(s), 2ième(s) {fautes très fréquentes}

Actes et scènes : La manière traditionnelle d'écrire les numéros d'actes et de scènes en français est d'utiliser les chiffres romains; certains écrivent toutefois le numéro de scène en petites capitales. Il est aussi possible d'utiliser les chiffres romains pour les actes et les chiffres arabes pour les scènes. Une façon plus moderne (recommandée) consiste à n'utiliser que les chiffres arabes. Enfin, une présentation abrégée utilisant les chiffres romains et arabes séparés par une barre oblique peut être utile dans les listes et les tableaux.

{exemple} acte II, scène III
{exemple} acte II, scène 3
{exemple} acte 2, scène 3 {forme recommandée}
{exemple} II/3

De plus, la tradition typographique française veut que l'on utilise l'adjectif numéral ordinal pour le premier acte (acte premier, comme chapitre premier) pour ensuite utiliser l'adjectif numéral cardinal (acte 2, chapitre 2). On voit mal pourquoi il faudrait maintenir cette tradition.

Psaumes : Bien que les chiffres romains soient possibles, il est préférable d'utiliser les chiffres arabes et d'écrire p. ex. Psaume 13.

Indication des durées : Lorsqu'il s'agit d'indiquer la durée d'une œuvre dans une liste ou dans la documentation fournie avec un enregistrement, on sépare les minutes et les secondes avec un deux-points (plutôt qu'avec une apostrophe ou un point). On n'utilise pas d'espace avant le deux-points (insécable) et après (normale) dans le cas des durées. Microsoft Word insère automatiquement cette espace, qu'il faut toujours s'assurer d'effacer.

{forme correcte} 0:52, 1:23, 12:34
{forme fautive} 0'52, 1'23, 12'34
{forme fautive} 0.52, 1.23, 12.34
{forme fautive} 0 :52, 1 :23, 12 :34 {espace avant le deux-points}
{forme fautive} 0: 52, 1: 23, 12: 34 {espace après le deux-points}

Chiffres indicateurs de mesure : On peut indiquer la mesure sous la forme d'une fraction: {exemple} 3/2, 2/4, 5/8. À moins de pouvoir utiliser le véritable symbole fourni par une police conçue pour la musique, on devrait utiliser les fractions 2/2 et 4/4 plutôt que C barré et C.

{forme correcte} Le mouvement commence en 4/4.
{forme fautive} Le mouvement commence en C.

Chapitres et notes : Pour désigner un chapitre d'un livre ou une note, on fait suivre le mot chapitre ou note du chiffre qui l'identifie (en chiffres arabes). L'indication no est superflue.

{forme correcte} L'auteur précise à la note 6 du chapitre 8 que ...
{forme fautive} L'auteur précise à la note no 6 du chapitre no 8 que...

Numéros de pages

La section suivante montre comment présenter des références à des numéros de pages et, par extension, à des numéros de notes et à d'autres items.

Virgule et trait d'union : La virgule sert à séparer des éléments distincts, autrement dit qui ne forment pas un tout. Le trait d'union (ou tiret court) indique un intervalle (de ... à) dans la mesure où cet intervalle est de plus d'un, p. ex. 8-10. On peut utiliser le trait d'union entre deux chiffres qui se suivent s'il s'agit d'un intervalle, comme dans le cas de pages, p. ex. 8-9.

{exemple} p. 5, 6 {référence à un élément de la p. 5 et à un autre de la p. 6}
{exemple} p. 5-6 {référence à un élément commençant à la p. 5 et terminant à la p. 6}
{exemple} Voir les notes 8, 9, 11-13, 18-24 {et non {forme fautive} Voir les notes 8-9, 11-13, 18-24}

Trait d'union et tiret court : La tradition typographique française utilise le trait d'union (dont la fonction normale est de composer des mots) pour rendre l'idée de ... à dans les intervalles de pages, de notes, d'années, etc. La tradition anglo-américaine, pour sa part, prescrit le tiret demi-cadratin (angl. en dash, Alt+0150 sous Windows). Cette dernière tradition, plus précise et aussi plus belle, aurait tout avantage à s'implanter dans le monde francophone, mais la chose ne semble jamais avoir été un sujet de préoccupation.

{exemple} 14-58 {tradition française}
{exemple} 14–58 {tradition anglo-américaine}

Abréviation des intervalles de pages : On n'abrège jamais les intervalles de pages en chiffres romains utilisés pour les pages préliminaires. Ils s'écrivent toujours en minuscules dans les références bibliographiques, et ce, même s'ils apparaissent en majuscules ou en petites capitales dans les ouvrages (ce qui fait partie de la mise en page décidée par le typographe ou le graphiste).

{exemple} xv-xviii, xlvi-lxviii, ciii-cviii

Comme les années, les numéros de pages s'écrivent d'un seul bloc; on n'utilise donc jamais d'espace insécable pour séparer les groupes de trois chiffres.

{forme correcte} 1045
{forme fautive} 1 045

Pour référence, les principes d'abréviation utilisés en anglais sont les mêmes que ceux proposés pour l'abréviation des années.

{forme correcte} Aucune abréviation : 25-26, 95-104, 100-102, 205-206, 210-214, 1001-1004, 1234-1245, 1465-1530
{forme correcte} Abréviation (méthode américaine; idéale) : 25-26, 95-104, 100-102 {les chiffres se terminant par un ou plusieurs zéros sont toujours suivis d'un chiffre complet}, 205-6, 210-14, 1001-4, 1234-45, 1465-530
{forme fautive} Abréviation (méthode britannique; à éviter) : 25-26, 95-104, 100-2, 205-6, 210-4, 1001-4, 1234-45, 1465-530 {l'italique indique les chiffres où l'abréviation diffère de la méthode précédente}

Espace : On laisse une espace (mot féminin en typographie) entre l'abréviation pour page (p. tant au singulier qu'au pluriel) et le ou les numéros.

{forme correcte} p. 45, p. 47-50
{forme fautive} pp. 45-46 {l'abréviation pp. appartient à l'anglais}

L'espace est souvent omise dans la tradition britannique. Cette pratique n'est pas usitée en français.

{exemple} p.45
{exemple} vol.45

Il n'y a jamais d'espace insécable (ou de virgule) pour séparer les groupes de trois chiffres dans les numéros de pages.

{forme correcte} p. 1250
{forme fautive} p. 1 250

Référence à la source complète et aux pages citées : Pour indiquer dans les notes et les références bibliographiques non seulement l'intervalle de pages d'un article ou d'une section de livre mais aussi la ou les pages auxquelles on fait référence, on peut séparer les deux groupes au moyen d'un point-virgule. On donne ainsi une idée précise de l'ampleur de la source, ce qu'on ne voit pas lorsqu'on cite seulement la ou les pages du passage cité.

{exemple} Guy de Pourtalès, La vie de Franz Liszt, 21-46; 25-27.

Accueil | À propos du site | Pages essentielles | Bibliographie | Aide
Plan du site | Liste alphabétique des fichiers | Modifications récentes et nouvelles
Commentaires | Au sujet de l'auteur

Prix pour la promotion d'une langue de qualité dans l'enseignement collégial et universitaire
Gala des Mérites du français 2003 de l'Office québécois de la langue française

Le GDRM décline toute responsabilité quant à la validité et à la pérennité des liens Internet fournis
ainsi qu’à l’exactitude et au caractère des données qu'ils renferment.

Date de dernière modification : 2019-09-09
© Marc-André Roberge 2019
Guide des difficultés de rédaction en musique (GDRM)
Faculté de musique, Université Laval, Québec