Accueil
À propos du site
Liste des sujets
Pages essentielles
Bibliographie
Aide
Commentaires
{forme correcte} Forme correcte
{forme fautive} Forme fautive
{exemple} Exemple

Typographie > Photocopie et préparation de fichiers PDF

La présente page fournit des suggestions visant à faciliter le travail de photocopie, qui occupe une place non négligeable dans le monde de la recherche et de l'autoédition. On y trouve aussi les pourcentages d'agrandissement et de réduction entre les formats de papier ISO et nord-américains. La page fait aussi quelques suggestions relatives à la préparation de fichiers PDF et fournit des modèles de pages PDF blanches pour insertion.

Il s'agit dans cette page uniquement de photocopies de documents faisant partie du domaine public ou pour lesquels on a obtenu les permissions nécessaires, ou encore de photocopies faites strictement dans un but de recherche individuelle en respectant le principe de l'utilisation équitable (angl. fair use), comme le prévoient généralement les lois. La présente page ne doit en aucune façon être considérée comme une incitation à la photocopie non autorisée.

Voir aussi la page Guides > Numérisation de documents, Google Livres, Google Traduction.

Précautions importantes

Photocopies d'extraits de documents reliés : Il est souvent souhaitable de photocopier plus que les seules pages de texte pertinentes à une recherche de manière à avoir à sa disposition aussi les informations qui peuvent se trouver ailleurs dans la source. Ceci pourra éviter des démarches supplémentaires à une étape ultérieure pour trouver les informations manquantes dans un ouvrage qui pourrait ne plus être accessible.

Fragilité des reliures : Comme les reliures sont souvent fragiles, il faut éviter d'appuyer trop fort sur le dos d'un livre. Dans certains cas, on devra se résigner à accepter une certaine perte dans le pli.

Couleur du papier : Comme les papiers de couleur assombrissent les copies à des degrés variables, il faut toujours utiliser du papier blanc à moins d'activer une fonction permettant de copier à partir d'un papier de couleur (ce qui ne garantit pas nécessairement un résultat parfait).

Utilisation de fonds ombragés : Il faut éviter d'utiliser les fonctions des logiciels de traitement de texte permettant de foncer une surface, comme on le voit souvent dans des tableaux. Ceci permet d'éviter que la photocopie ne fonce davantage les portions visées du texte et n'en diminue sa lisibilité.

Inscriptions à l'encre : La plupart des photocopieuses pâlissent beaucoup le rouge et parfois aussi le bleu. Il est donc préférable de toujours écrire à l'encre noire si l'on doit ajouter des traits, des rectangles ou des cercles difficiles à faire à l'ordinateur. Il vaut la peine de vérifier si les annotations faites en couleur sont bien lisibles dans la copie.

Collages : Il faut masquer parfaitement toutes les extrémités des appliques (p. ex. des exemples musicaux) avec un ruban gommé transparent pour éviter de laisser de fines lignes sur la photocopie. Les photocopieuses qui photographient la page causent d'habitude moins de problèmes que celles qui balaient la page au moyen d'un tube lumineux.

Photocopie recto-verso : La photocopie recto-verso permet d'économiser beaucoup d'espace de rangement, sans parler du papier. Il est essentiel de respecter les principes fondamentaux suivants :

Si l'on fait des photocopies en mode recto-verso en mode automatique (c'est-à-dire en utilisant le chargeur), on doit spécifier au départ si le nombre de pages est pair ou impair pour que l'imposition des pages se fasse correctement, en d'autres mots, pour éviter de se retrouver avec les pages impaires sur des versos et les pages paires sur des rectos.

Par contre, si l'on photocopie en mode manuel, il faut ralentir vers la fin d'un document pour annuler le mode recto-verso avant de faire une dernière page impaire. Ceci évitera de devoir faire une copie supplémentaire pour expulser la page de l'appareil.

Si l'on doit photocopier en mode recto-verso une pile d'originaux imprimés en mode recto seulement, il faut compléter les séquences recto-verso en insérant au besoin des pages blanches afin que l'imposition se fasse correctement. Ainsi, on ajoutera une page blanche non numérotée vi après une page v précédant le début de la section numérotée en chiffres arabes (1, 2, 3...). De plus, si une ou plusieurs pages non numérotées doivent commencer sur un recto, il faut ajouter une page blanche non numérotée pour compléter la séquence.

Reliures à anneaux de plastique : Lorsqu'on utilise une reliure à anneaux de plastique, il est toujours souhaitable d'utiliser une taille assez grande de façon à pouvoir tourner les pages facilement, même après un usage prolongé, ce qui fait souvent gonfler la partie où se trouvent les perforations et rend les tournes difficiles. Il ne faut pas hésiter à choisir une reliure une ou deux tailles au-dessus de ce qu'indique le gabarit utilisé par les services d'imprimerie. Le problème ne se pose pas avec les reliures à spirale (fil de métal gainé de plastique).

Vérification des photocopies : Lorsque l'on confie à un service d'imprimerie ou de reproduction la photocopie et la reliure de documents complexes, comme des partitions publiées en autoédition, il est important de vérifier soigneusement les documents avant de payer et de quitter, car on ne peut jamais exclure les problèmes de compréhension entre clients et commis au sujet de la façon de procéder.

Si l'on a pris soin d'insérer au besoin des pages blanches pour assurer une séquence recto-verso correcte, on doit préciser qu'il faut reproduire sans rien insérer et, si nécessaire, de répéter la première page dans la couverture.

Dans le cas de copies en format paysage reliées sur le côté étroit, il faut s'assurer que les pages ne sortiront pas tête-bêche. Les commis parleront probablement du mode calendrier, par opposition à livre.

Mise en évidence des passages pertinents : Pour repérer et mettre en évidence en les soulignant ou en se servant d'un marqueur fluorescent les mentions de noms ou de termes dans des pages, ce qui peut est difficile pour un texte dans une langue étrangère, on peut parcourir une page à la verticale en trois étapes, en en traçant au besoin une ligne avec le doigt pour guider l'œil: le bord gauche, le bord droit, puis la partie centrale. Suivre les bords permet de ne pas omettre des mentions où le mot serait coupé par un trait d'union. On peut aussi procéder en faisant glisser une règle de haut en bas et alors embrasser toute une ligne à la fois.

Formats de papier ISO et nord-américains

Pour un traitement détaillé de la question, voir Markus Kain, International Standard Paper Sizes, et Brian Forte, A4 & US Letter. Au sujet des marges minimales à respecter pour permettre le passage facile entre les formats A4 et 8,5 × 11 po, voir Jacob Palme, Making Postscript and PDF International.

Caractéristiques : Les formats ISO sont utilisés partout dans le monde, les États-Unis et le Canada comptant parmi les très rares exceptions. Le système ISO est basé sur une feuille de 1 m2 appelée A0, laquelle donne le format A1 lorsque divisée en deux; cette nouvelle feuille est ensuite divisée à nouveau pour donner le format A2 et ainsi de suite jusqu'au format A10. Les deux formats les plus utilisés sont le A3 qui, lorsque divisé en deux, donne le A4, taille la plus répandue. Le rapport entre les côtés de chaque page de n'importe quel format ISO est toujours de 1 : √2, soit 1 : 1,4142.

Par opposition, on retrouve trois formats en Amérique du Nord :

Le rapport entre les côtés du format lettre est de 1,294 (11/8,5), alors qu'il est de 1,545 (17/11) pour le format 11 × 17 po. Il existe donc deux rapports plutôt qu'un seul, comme dans le système ISO.

Avantages et désavantages : Les caractéristiques des formats ISO permettent de réduire (A2 à A3, A3 à A4; etc.) ou d'agrandir (A4 à A3, A3 à A2; etc.) d'une taille à sa voisine en utilisant respectivement un facteur de 71 % ou de 141 %. Les formats nord-américains ne permettent cependant pas de procéder aussi facilement et créent des marges inégales. Il faut faire appel à plusieurs pourcentages pour passer de l'un ou l'autre des formats nord-américains à ISO et vice-versa, tel qu'illustré à la section suivante.

Réduction et agrandissement de documents

Règles proportionnelles : Pour réduire et agrandir, on peut se servir des réglages pré-établis des photocopieuses ou des règles proportionnelles en vente dans les boutiques de matériel pour artistes et graphistes; ces règles existent tant en millimètres qu'en pouces. Elles se composent de deux disques gradués et superposés tournant l'un sur l'autre au moyen d'un pivot. On aligne la dimension de départ sur le petit cercle et la dimension d'arrivée sur le grand cercle pour ensuite lire dans une fenêtre le pourcentage recherché.

Tableau de proportions : Le premier tableau fournit, outre les dimensions des divers formats, les abréviations utilisées dans le deuxième tableau, qui contient les pourcentages requis pour passer d'une taille à l'autre.

Format
(équivalent en système impérial)
Abréviation Largeur (mm) Hauteur (mm)
8,5 × 11 po 11 216 279
A4 (8,3 × 11,7 po) A4 210 297
8,5 × 14 po 14 216 357
11 × 17 po 17 279 432
A3 (11,7 × 16,5 po) A3 297 420

De/À 11 A4 14 17 A3
11 97 % s/o 129 % 138 %
A4 94 % 102 % 133 % 141 %
14 78 % 84 % 121 % 120 %
17 65 % 69 % 78 % 97 %
A3 67 % 71 % 73 % 94 %

Préparation de fichiers PDF

Utilité : Les fichiers PDF sont particulièrement utiles lorsqu'on doit reproduire des partitions pour les rendre disponibles.

Recherche plein texte : Si les fichiers comprennent du texte, il faut s'assurer que la recherche plein texte soit possible.

Impression recto-verso : Les fichiers doivent pouvoir être facilement imprimés recto-verso. On peut donc devoir insérer des pages blanches ici et là pour faire en sorte que les pages impaires de l'original se retrouvent à droite (recto) et les pages paires à gauche (verso). La chose s'impose si l'on doit assembler des fichiers préparés avec des logiciels différents (p. ex. traitement de texte et notation musicale). Il faut éviter à l'utilisateur d'avoir à vérifier au préalable si le document s'imprimera correctement et à alterner de façon répétée entre impression recto seulement et impression recto-verso.

Modèles de page blanches : On pourra télécharger ici des modèles de pages blanches PDF dans les formats les plus courants (faire un clic droit et choisir Enregistrer sous... ou cliquer sur le lien pour ouvrir directement dans le logiciel de lecture de fichiers PDF.

Impression de documents et taille de papier : Il est possible d'imprimer des fichiers conçus pour du papier lettre sur du papier A4 ou vice-versa en indiquant au logiciel de lecture de fichiers PDF quelle taille de papier utiliser et en choisissant l'option appropriée de mise à l'échelle (angl. Fit to Printable Area). Le pourcentage de réduction requis sera choisi automatiquement.

Accueil | À propos du site | Pages essentielles | Bibliographie | Aide
Plan du site | Liste alphabétique des fichiers | Modifications récentes et nouvelles
Commentaires | Au sujet de l'auteur

Prix pour la promotion d'une langue de qualité dans l'enseignement collégial et universitaire
Gala des Mérites du français 2003 de l'Office québécois de la langue française

Le GDRM décline toute responsabilité quant à la validité et à la pérennité des liens Internet fournis
ainsi qu’à l’exactitude et au caractère des données qu'ils renferment.

Date de dernière modification : 2019-09-09
© Marc-André Roberge 2019
Guide des difficultés de rédaction en musique (GDRM)
Faculté de musique, Université Laval, Québec